Location immobilière au Vésinet : zoom sur le dépôt de garantie

Partager sur :

Lorsqu’on veut louer un bien immobilier, une certaine somme doit être remise au bailleur avant de pouvoir s’installer. Il s’agit du dépôt de garantie. Voici ce qu’il faut retenir à son sujet. 

Qu’est-ce que le dépôt de garantie ?

Le dépôt de garantie est une somme d’argent remise au bailleur au moment de la signature du bail de location. Il ne s’agit aucunement d’une forme de pot-de-vin, mais plutôt d’une garantie pour le bien que le propriétaire va vous confier. 

Il faut souligner que si des dégradations sont causées au bien dans le cadre d’une location au Vésinet, les réparations peuvent coûter cher au propriétaire. Il peut même se retrouver avec un logement devenu indécent après le départ du locataire. Grâce à la somme déposée, il peut financer les entretiens, la remise en conformité et les réparations requises. En moyenne, le montant du dépôt ne peut excéder un mois de loyer s’il s’agit d’une location vide. Pour une location meublée, le propriétaire peut demander jusqu’à deux mois de loyer hors charge. 

Comment peut-on utiliser le dépôt de garantie ? 

Même s’il est versé au tout début du bail, le bailleur n’est pas autorisé à dilapider la somme comme bon lui semble. Il doit retenir qu’à l’échéance du bail, il devra peut-être restituer la totalité du dépôt au locataire. 

Un état des lieux d’entrée et un état des lieux de sortie doivent être entrepris pour chaque contrat établi. Une comparaison entre les deux va permettre de déterminer les éventuelles dégradations causées durant l’occupation du locataire. Ce n’est qu’à l’issue de l’état des lieux de sortie et après établissement d’un devis détaillé que le bailleur pourra prélever du dépôt la somme nécessaire pour effectuer les réparations. Le reste devra être rendu au locataire. Chaque prélèvement effectué doit avoir un justificatif précis.